S'identifier - S'inscrire - Contact
PP_SS_TITRE_GRIS_BLEU_TRSP_17_06_12

¬ VIGNETTES PAR MOTS-CLÉS #

N.B : droits de reproduction ♥ je ne travaille ni avec dossiers de presse ni en collaborations pour publications d'articles... merci
1998 Publications - Certaines photographies ne sont pas récentes. Il est possible qu'elles ne soient pas à jour, soient déplacées ou supprimées
Désolée, le serveur bug de temps en temps [raison non trouvée] et du coup Photos Promenade n'est pas toujours accessible.

La Plume - jean-jacques

Par suzanne • ◎ JEUTIMAGINE ◎ • Jeudi 28/10/2004 • 3 commentaires  • Lu 7142 fois

© suzanne/PLUME_1

Cette plume-là, ce n'est pas moi qui l'ai trouvée. Mais l'un de mes enfants. Nous nous promenions en forêt, à la belle saison, quand un cri de joie retentit sous les arbres ensoleillés. Val ramenait victorieusement cette jolie plume blanche. Je ne sais de quel oiseau elle provenait. D'ailleurs cela n'a aucune importance. C'était la première.

Je l'ai ramenée à la maison, en prenant bien soin de ne pas la plier et je l'ai déposée dans un vase en grès où je laissais toujours quelques crayons à portée de main.
D'autres plumes ont suivi, au fur et à mesure de nos promenades. Les enfants se faisaient une joie de les rechercher aux pieds des arbres. Une en particulier, a attiré mon attention. Petite, la frange intérieure blanche se poursuivait vers l'extérieur par un dégradé de bleu-gris du plus bel effet. Des petits points noirs constellaient son milieu, lui donnant un air ludique. J'imaginais aisément un petit oiseau sauteur, dans le genre du pic, porter cette belle livrée.

Un jour, il nous fallut nous rendre en ville. La vraie, celle où il est inutile de dire bonjour aux passants, ou de leur parler. Val avait bien du mal à accepter cet état de fait, de se rendre compte que les personnes qu'il croisait, ne s'intéressaient pas du tout à lui, voire même qu'il les importunait.

Je le sentais tendu, jusqu'au moment où il aperçut une plume de pigeon par terre. Une grande, bien développée, provenant certainement d'un pigeon adulte. Tout en avançant sur le trottoir, les plumes commencèrent à se multiplier. Beaucoup de petites, comme celles du duvet, accompagnées d'autres plus longues. Val et sa soeur étaient aux anges, tant de plumes à ramasser, à portée de leurs mains.

La même joie que lorsque l'on rencontre un rond de champignons dans un pré. Ma grand-mère me disait qu'il ne fallait jamais enjamber ces ronds de sorcière, sinon les champignons ne repoussaient pas l'année d'après. J'imagine qu'elle avait gardé au fond d'elle-même les traditions séculaires des campagnes et l'explication des phénomènes bizarres de la nature par toute une série de légendes destinées à être contées les longues soirées d'hiver, entre les membres de la famille réunis près du poèle à charbon, à jouer aux cartes, ou à broder tranquillement un énième napperon.

Mais là, en pleine ville, cette explication me semblait inopportune.
Au tournant de la rue, la seule explication logique m'apparut dans toute son horreur. Près d'une voiture, dans le caniveau, gisait un pigeon tout ensanglanté. Je distrayais l'attention des petits en les emmenant rapidement loin du cadavre à moitié dévoré par quelque chat de gouttière. Dans mon village, la nuit, j'ai déjà eu l'occasion d'observer des renards en goguette, mais ici, en plein centre, leur présence me semblait improbable.

En leur montrant les pointes des plumes souillées je leur demandais de jeter ces plumes sinistres. Ce qu'ils firent, assez facilement, comme s'ils comprenaient intuitivement, que ce trésor était le fruit d'un malheur. Je ne sais s'ils ont vraiment vu le pigeon mort, en tout cas ils ne me semblèrent pas particulièrement choqués.

Pourtant, maintenant, lorsque nous nous promenons dans les bois, ils ne ramassent plus systématiquement les plumes qu'ils trouvent. Ils les observent d'abord et si elles leur paraissent propres, ils les ramassent soigneusement pour les ramener à la maison.

Le vase en grès en est plein. J'ai mis les crayons dans un autre récipient, par manque de place.


La Plume / jean-jacquesext


Albums photos mosaïques # : ,

Commentaires

Lien croisé par j'oublie de me présenter le Vendredi 12/11/2004 à 16:52

Quel Plaisir, Plaisir..d'Être sur Terre, sur Terre !


Lien croisé par j'oublie de me présenter le Lundi 15/11/2004 à 21:28

200 ECRITURES OU PLUS...200 BLOGS POUR UNE CAUSE!
: "http://petitekaline.joueb.com/newstgtg.viabloga.com


Lien croisé par j'oublie de me présenter le Dimanche 28/11/2004 à 20:31

Quel Plaisir, Plaisir..d'Être sur Terre, sur Terre ! : "mangafan.joueb.competitekaline.joueb.comtgtg.viabloga.com
 jeanjacquesmyel.joueb.com"



¬ boîte à outils - Droits de reproduction



¬ Mes autres mises en ligne